Chatillon-sur-Seine
Accueil > Infos pratiques > Les vins

 

Les Cuvées de la fête
La 71
e édition de la Saint-Vincent Tournante sera l’occasion d’aller à la découverte des appellations régionales.

Base des 4 « étages » des vignobles de Bourgogne, dont elles représentent 53% de la surface, les appellations régionales au rapport qualité-prix remarquable, sont pour les amateurs, la porte d’entrée vers les vins plus prestigieux.

Bourgogne Aligoté :

2ème cépage blanc de Bourgogne.

Cépage dont la Bourgogne à la seule exclusivité dans le Monde, 2e cépage blanc de Bourgogne, l’aligoté est tout en fraîcheur, craquant. Sa vigueur, son caractère fringuant le démarquent, l’identifient

Un rien impertinent, fruité, il s'habille d'or pâle. Son bouquet est floral (acacia, aubépine) ou fruité (pomme, citron). En bouche, ce vin tendre et coulant désengourdit les papilles sur des notes noisettées qui se déclarent en finale

Vivant, dynamique (moderne).Gourmand il a du gras. Frais,  c’est sa fraîcheur qui reste en bouche. Blanc original, décalé, anticonformiste il est rebelle et libre.

 

Coteaux Bourguignons :
Les Coteaux Bourguignons, vin d’initiation à l’univers de la Bourgogne et à la diversité des savoir-faire, des cépages et des terroirs

Ils se caractérisent par leur richesse aromatique, la diversité des saveurs et leur incroyable capacité à se marier à tout type de cuisine. Abordables en toute occasion, ils conviennent aussi bien à un apéritif entre amis qu’à des expériences gourmandes plus originales.

 
 

Bourgogne rouge :

À l’œil, une robe riche en couleur, pourpre puis prenant avec l’âge un rubis plus profond, jusqu’à la violine. Au nez, le bouquet s’ouvre sur une corbeille de petits fruits rouges et noirs (fraise, cerise, cassis, myrtille), évoluant sur le pruneau cuit, sur des nuances poivrées, animales et de sous-bois, sur la mousse et sur le champignon. Ses tanins et le fruit tiennent un tête-à-tête où la mâche équilibre l’impulsion des arômes secondaires.

Les Bourgognes rouges ont une personnalité élégante, fine et une structure fluide et légère en bouche. On leur associe donc des mets plutôt délicats et moyennement aromatiques, comme les légumes en salade, les tourtes à la viande, la volaille ou encore un pot-au-feu. Leur délicatesse en fait même le partenaire idéal des amateurs de poisson. Leur élégance naturelle les prédispose au veau rôti, voire au taboulé et aux fromages à pâte cuite, comme le gouda.

 

Bourgogne blanc :

D’une robe or clair limpide et cristalline, souvent ornée de reflets verts, le Bourgogne blanc adopte fréquemment en Côte-d’Or un arome de noisette sous des accents miellés, beurrés, nuancés de fougère, d’épices, de marron glacé. Au palais, un vin aromatique, fin sans être léger, ample sans être pesant, onctueux et ferme, sec et caressant, enveloppé et assez profond, peu charpenté mais persistant.

Le Bourgogne blanc réussit la performance d’allier les contraires dans la bouche, ce qui le rend polyvalent et incontournable en cuisine. Sa vivacité le met au rang des apéritifs fins et de bon goût. Son registre aromatique large et persistant, Chardonnay oblige, fait de lui un joueur de fond de cuisine, sur les poissons et fruits de mer. Sa puissance naturelle l’impose aussi sur beaucoup de variétés de fromages.Source Guillaume WilletteSyndicat des Bourgognes

 

 

 

Commentaires sur les cuvées Le Comité d’Organisation – c’était une première dans l’histoire de la Saint-Vincent Tournante a demandé à 4 spécialistes de parties différentes, Michel Smolarek, président des sommeliers de Bourgogne, Jacky Rigaud, le philosophe du vin, Jérémie Bazzano, œnologue à Nuits-Saint-Georges et Arnaud Orsel, de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin, de déguster et de commenter les cuvées des 13 500 bouteilles des vins, tous issus de côte de Nuits, qui seront offertes les 24 et 25 janvier.
Ils ont dit :

Bourgogne Aligoté millésime 2013
Michel Smolarek :
Entrée en bouche fraiche, belle vivacité en finale. Avec son côté acidulé et sa longueur en bouche, il est très représentatif du millésime 2013. C’est un vin du matin, très plaisant.Jérémie Bazzano : Il a un beau côté minéral, mais aussi un côté solaire chaleureux »Jacky Rigaud : Avec son attaque tonique et sa vivacité « verte », il est bien représentatif du style des aligotés de la côte de Nuits. A côté de l’attaque vive que l’on attend, il est souple et n’agresse pas le palais.Bourgogne blanc 2012

M.S : Une robe jaune or, brillante et limpide. Le nez présente une palette complexe de beurre frais, sur des notes de fruits blancs (pêche). Boisé discret. L’entrée en bouche est grasse, le milieu de bouche plein. Il a la finesse et l’ampleur du chardonnay avec une belle maturité.
J.B :
le nez est encore discret, mais ce vin se révèle en bouche. Avec une finale longue et une belle évolution du vin dans le verre
J.R :
Il va attirer du monde, avec sa belle entrée en bouche, et sa texture qui se prolonge jusqu’à la finale longue. C’est une belle interprétation du cépage chardonnay.Arnaud Orsel : Il a l’élégance du terroir de la côte de Nuits. C’est déjà plus qu’une appellation régionale.Côteaux Bourguignons 2013
M.S : Robe rubis cerise, belle intensité colorante. Nez fruité frais et acidulé, arômes de cassis. Vin épanoui. Entrée de bouche souple et tendre, finale sans dureté. On croque le fruit.J.B : C’est un vin ciselé, précis et bien réussi. Pas mordant, il est plutôt sur la gourmandise et réveille la papille en finale.J.R : C’est la toute première entrée de gamme de l’appellation régionale
A.O : C’est un vin plaisir, gourmand, une nouvelle appellation avec un bel équilibre qui joue à plein l’esprit de Saint-Vincent Tournante

Bourgogne rouge 2013
M.S : Un nez expressif épanoui à l’intensité aromatique dense de framboise et cassis. Une attaque en bouche pleine, souple, tendre et racée. Il a la finesse et l’élégance du pinot noir, une belle persistance en bouche, une jolie amplitude et une belle structure dans un boisé bien intégré.

J.B : S’il fallait lui trouver un défaut, on pourrait dire que compte-tenu de ses qualités, il est dommage de le servir si jeune.J.R : C’est un vin de belle consistance, avec une certaine longueur qui ouvre plus d’éventails gustatifs, avec des notes fruitées et une touche de réglisse. C’est un vin qui parle terroir dans ce qu’il a d’agréable. Je pense qu’il faudra conseiller aux visiteurs d’en profiter avec un repas ou un sandwich, car il sera encore mieux en mangeant.A.O : On est encore dans le fruit. C’est un vin à boire dans une ambiance festive. La sélection a été très bien faite.

 

Bourgogne rouge 2012
M.S : Le nez est discret mais complexe de fruits jeunes et de bourgeon de cassis. L’entrée en bouche est légère, les tanins sont murs. Il est construit sur l’élégance.J.B : Il a une jolie finale longueJ.R : Moins gouleyant que le 2013, il a l’élégance du millésime abouti qu’est 2012, avec une amertume noble, qui vient des arômes de bourgeon de cassis.A.O : C’est un vin cistercien qui va bien dans le thème de la Saint-Vincent Tournante.

Bourgogne rouge 2011

M.S : Il a la robe du pinot traditionnel. Son équilibre est parfait, sa structure dense, dans une belle élégance.J.B : Représentatif de la côte de Nuits (Il est 100% de Gilly-lès-Cîteaux), il a un côté généreux en bouche

J.R : On est dans ce qu’on attend d’un grand bourgogne, la texture qui s’appuie sur la chair, de l’entrée de bouche à la finale. C’est un vin gourmand, dans lequel s’exprime de plus en plus le soyeux au fil de la dégustation. Il est déjà abouti et sur son équilibre dans une belle expression.

A.O : C’est un superbe vin, une belle expression du terroir de Gilly-lès-Cîteaux qu’on dégustera à Gilly-lès-Cîteaux. Une belle image pour la Saint-Vincent Tournante.

 

Rejoignez-nous sur FacebookSuivez-nous sur Twitter

Le programme
Pour toutes les informations détaillées du week-end.
APPEL à BENEVOLES !
Depuis 9 mois des dizaines de bénévoles de Gilly-lès-Cîteaux et Vougeot travaillent pour préparer la 71e Saint-Vincent Tournante des Chevaliers du Tastevin « sur le chemin des moines », qui se déroulera les 24 et 25 janvier 2015. Ce week-end-là, il faudra, sur le terrain, plus de bénévoles encore pour recevoir les dizaines de milliers de gens venus de loin au nom de l’hospitalité bourguignonne. Plus les bénévoles seront nombreux, plus l’organisation assurera la solide tradition de chaleur humaine et de convivialité de la côte vineuse.

Le verre est désormais disponible
Le verre de la Saint-Vincent tournante 2015
Retrouvez tous les points de vente du verre sur la côte de Nuits et côte de Beaune.

Accès à Gilly/Vougeot
Toutes les informations sur l’accès à la Saint Vincent 2015.
Google maps

La Saint Vincent Tournante : Historique | Infos pratiques | Gilly et Vougeot | Presse | Contacts| Mentions légales

Pourquoi Saint Vincent est-il le patron des vignerons ? Né en Espagne, saint Vincent était diacre de Saragosse au début du IVe siècle. Il fut martyrisé par ordre du préfet Dacien à Valence et mourut sous les tortures le 22 janvier 304. Si l'élection de saint Vincent par les vignerons reste mystérieuse, voici quelques hypothèses… Elle pourrait n'être simplement due qu'à la première syllabe de son nom "vin". Le mystère de Saint Vincent : La date de la saint Vincent, le 22 janvier, correspond généralement à une période climatique de transition entre l'état d'hibernation de la vigne et celle du retour de la végétation ("à la saint Vincent, l'hiver s'en va ou se reprend") et surtout, autrefois, au début de la taille. On peut aussi interpréter "Vincent" comme "Vin Sang", le sang de la vigne.
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération